5 Pourquoi et QQOQCP

Question MarkAujourd’hui je vous présente deux outils : le 5 pourquoi et le QQOQCP, très simples à mettre en œuvre. Ils peuvent être utilisé en résolution de problèmes, pour trouver la cause racine du problème, ou dans la définition d’un objectif.

Ils ont fait leurs preuves, puisqu’ils étaient utilisés dans la Grèce et Rome antique par les philosophes, dans leur démarche de questionnement systématique.

Je vous propose de les appliquer à un contexte bien plus pragmatique, dans le cadre de la résolution de problèmes.

5 Pourquoi

A l’apparition d’un problème, il est naturel de se poser la question « pourquoi est-ce arrivé ? », dans le but de trouver une solution et de résoudre le problème.

Cet outil va plus loin, une fois la solution apportée à la première question, il repose la question pourquoi, sur la base de cette réponse, dans le but de trouver la cause initiale. C’est un outil participatif, pour trouver la cause racine, il faut aller à l’endroit où a eu lieu le problème, (zone d’action, gemba en japonais) et travailler avec les personnes qui sont directement impliquées.
Pour le comprendre, rien de mieux qu’un exemple :

  • Pourquoi l’opérateur a glissé ?
  • Parce qu’il y avait de l’huile par terre.
  • Pourquoi y avait il de l’huile par terre ?
  • Parce que la machine fuyait.
  • Pourquoi la machine fuyait ?
  • Parce que la maintenance préventive n’a pas été faite.
  • Pourquoi est-ce que la maintenance préventive n’a pas été faite ?
  • Parce que le technicien en charge est malade et absent.
  • Pourquoi est ce qu’un autre personne n’a pas remplacé le technicien ?
  • Parce que la gamme de maintenance est perdue et lui seul sait la faire.

La première question donne les actions à mettre en place immédiatement pour éviter que l’incident ne reproduise. L’itération de 5 pourquoi donne la cause racine du problème : la gamme de maintenance n’étant pas disponible, en l’absence du salarié en charge de la maintenance de cette machine, personne ne peut effectuer les actions et suivre correctement la machine, ce qui a entrainé une petite fuite d’huile. C’est en allant à la racine qu’on s’assure d ela performance !

Concept des 5 Pourquoi


L’itération de la question pourquoi remonte à la cause racine pour la traiter.

QQOQCP

Cet outil est également basé sur des questions : Qui, Quoi, Ou, Quand, Comment, Pourquoi. Ces différents pronoms interrogatifs servent à circonstancier le sujet traité. Correctement défini, le problème est plus simple à traiter ou l’objectif plus clair à suivre.
Poursuivons l’exemple précédent avec cette méthode :

  • Qui connait la gamme de maintenance ?
  • Qui est responsable de la documentation de maintenance ?
  • Qui est le fabricant de la machine ?
  • Qui pourrait faire la gamme de maintenance ?
  • (Quoi) quel est l’état des gammes de maintenance ?
  • (Quoi) quel est leur niveau de mise à jour ?
  • (Quoi) quel est le risque si nous perdons toutes les gammes ?
  • (Quoi) quelles sont les machines qui ont besoin d’une gamme ?
  • Ou sont rangés les classeurs de gammes ?
  • Quand a eu lieu la dernière vérification des gammes ?
  • Quand pourrons nous écrire cette gamme ?
  • Comment pouvons nous écrire cette gamme ?
  • Pourquoi n’avons-nous pas remarqué son absence ?


Des questions « combien ? » et « pour quoi faire ? » peuvent finir de compléter ce questionnement.

Pourquoi, pourquoi, pourquoi ?

Conclusion

  • Pourquoi utiliser ces outils au quotidien ?
  • Pour caractériser mon problème et/ou identifier la cause racine.
  • Pourquoi chercher la cause racine ?
  • Pour traiter efficacement mon problème.
  • Pourquoi traiter efficacement mon problème ?
  • Pour faire toute de suite la bonne action et résoudre définitivement le problème.
  • Pourquoi faire tout de suite la bonne action ?
  • Pour gagner du temps.
  • Pourquoi gagner du temps ?
  • Pour pouvoir lire ce blog et apprendre de nouveaux outils / techniques.

Les commentaires sont fermés