Dans son dernier article de blog, Trop d’indicateurs, c’est pire que pas assez, Andrée Laforge se questionne sur la quantité et la pertinence des indicateurs utilisés dans les entreprises. Comme elle l’explique : vos indicateurs dépendent de VOTRE organisation et cela dépend de VOS résultats attendus et de VOS objectifs d’affaires. 

Un petit QQOQCP pourra vous aider dans la construction de vos indicateurs :

- Qui le met à jour ?
- Qui a les informations pour le mettre à jour ?
- Qui est intéressé de le voir ?
- Qu’est ce qu’il mesure ?
- Quel est son objectif ?
- Quel sera le format (rempli à la main, imprimé, informatisé) ?
- Où vais-je le mettre (répertoire réseau, entrée des bureaux, …) ?
- Quand est-ce que je vais le mettre à jour (jour, semaine, mois, an) ?
- Quand est-ce que je le commence ?
- Comment je le met à jour ?
- Pourquoi j’ai choisi cet indicateur ?

Toutes ces questions doivent clarifier le rôle et l’utilisation de l’indicateur. Un indicateur que vous voudriez mettre à jour chaque semaine, sur les ventes par exemple, mais qui vous prend 3 heures de compilation de données excel pour avoir le résultat n’est pas efficace. Soit l’information choisie pour l’indicateur n’est pas la bonne, soit il y a une grosse marge d’amélioration dans vos processus !

Un indicateur sert à mesurer votre performance, pas à la détériorer. Le nombre doit être réduit et la mise à jour efficace. Les indicateurs doivent être clairs. Un indicateur qui nécessite 10 minutes d’explications n’est pas un bon indicateur. En un seul coup d’oeil, on devrait avoir comment l’entreprise va.

Dans l’idéal, les indicateurs devraient être pouvoir remplis sur le terrain par les équipes qui les produisent. Un superviseur ou chef d’équipe pourra ensuite enregistrer les données pour faire le suivi des tendances et tracer des historiques, définir des objectifs. Des feuilles avec des graphiques pré-imprimés sont un moyen facile : chacun peut venir ajouter un point ou une croix en fonction de ce qu’il a eu comme résultat.

Les couleurs sont capitales : le classique vert/jaune/rouge est un standard, et le respectez clarifie l’indicateur pour tous !

Exemple d’indicateur de production

Un indicateur efficace donne en un seul coup de crayon et d’œil les informations utiles pour savoir où l’équipe est rendue de ses objectifs.

p5rn7vb

2 commentaires

  1. [...] Cet article vous guidera dans la diffusion et l’animation autour des indicateurs. Pour en savoir plus sur la construction d‘indicateurs. [...]

  2. [...] Si vous vous voulez vous lancer, sa suggestion pour démarrer me semble très bonne : établissez un système de gestion de la performance, et pour se faire, commencez par réfléchir à ce que vous souhaitez : diversifier la production, gagner des parts de marché, concurrencer les marchés asiatiques, … Une fois vos objectifs définis et chiffrés, vous pourrez choisir les bons indicateurs. [...]