Identifier sa chaine de valeur

Chaine de valeurIl est important de bien comprendre la notion de chaine de valeur. C’est la raison pour laquelle l’organisation existe et génère de la valeur. Cet article vise a rappeler l’importance de bien identifier la chaine de valeur de son organisation et donne quelques outils pour l’exploiter au mieux.

Définition de la chaine de valeur

La chaine de valeur d’une organisation comprend toutes les étapes requises pour transformer les intrants en extrants. Dans le secteur manufacturier, elle est très facile à identifier : il suffit de regarder quelles sont les étapes pour transformer les produits livrés (intrants) en produits qui sortent de la chaine de production ou d’assemblage pour être vendus (extrants).

Si je reprends mon exemple du vignoble de Champagne, il s’agit de toutes les étapes pour transformer la vigne en vin, incluant l’entretien des vignes, la récolte, la vinification, la mise en bouteille et, selon les vignobles, la distribution. Dans le secteur du service, la chaine de valeur est plus difficile à identifier car elle n’est pas matérielle. Prenons l’exemple d’un coiffeur : sa chaine de valeur est constituée de l’ensemble des étapes entre l’appel du client pour prendre rendez-vous au paiement de la coupe, incluant l’attente, le shampooing et la coupe en elle-même.

L’intérêt d’identifier sa chaine de valeur est de pouvoir optimiser ses opérations : qu’est ce qui apporte de la valeur au client, comment l’améliorer. C’est également utile pour s’assurer que la proposition de valeur qu’offre l’organisation est compétitive sur le marché.

Il existe plusieurs méthodes pour formaliser la chaine de valeur. Quel que soit l’outil utilisé, il faut se poser la question « est ce que le client veut payer pour cette opération ? ». C’est un moyen très efficace pour savoir ce qui fait partie de cette chaine de valeur ou ne devrait pas y être inclus. C’est également un moyen d’affiner sa proposition de valeur aux clients.

Ce diagramme comprend l’ensemble des activités d’une organisation. Il peut vous aider à identifier vos processus principaux.

Liste processus

FIPEC / SIPOC

Le FIPEC (Fournisseur, Intrant, Processus, Extrant, Client) ou SIPOC (Supplier, Input, Process, Output, Customer) identifie les processus en se concentrant sur les intrants et les extrants. Son avantage est qu’il identifie clairement les interactions entre la chaine de valeur et l’extérieur. C’est un bon moyen de débuter si vous n’êtes pas sûrs de vos processus principaux. Il peut se décliner à différents niveaux de détails selon le besoin.

Il est également utile pour définir les « carrés de sable » ou les limites de chaque processus.  Voici un exemple pour le vignoble.

FIPEC Chaine de valeur

Cartographie VSM ou de flux

Deux autres cartographies peuvent être utilisées. La cartographie de la chaine de valeur, ou VSM se concentre sur les temps d’opérations et les temps d’attente. Elle suit une nomenclature assez précise, vous trouverez plus d’informations sur le site de Christian Hohhman

La cartographie de flux est plus intuitive, elle est utile pour décrire les différentes étapes d’un processus. Pour l’utiliser de façon très simple, un rectangle symbolise une action et un losange une décision, un choix. Pour illustrer, voici un exemple basique sur la récolte du raisin :

Diagramme de flux d'une chaine de valeur

La cartographie de flux fait aussi l’objet de plusieurs normes, mais peut être utilisée par tous, avec les fameux post-it. L’objectif est de se parler, de comprendre et de partager la chaine de valeur de l’organisation.

a-retenir avant d’améliorer vos processus, identifiez-les au travers de votre chaine de valeur !

Les commentaires sont fermés