D’autres pièges à déjouer pour réussir à implanter une culture d’excellence opérationnelle dans une organisation

Si vous avez commencé vos démarches pour implanter le lean avec succès, vous avez fort probablement évités les quatre premiers pièges. La haute direction, ainsi que le conseil d’administration sont convaincus et vous êtes prêts! Je vous présente maintenant quatre autres pièges classiques, ainsi que des astuces pour vous les éviter.

Piège 5 : Kit du parfait consultant

Faire appel à des spécialistes externes, c’est bien, mais se reposer sur leur savoir n’est pas la solution idéale.. Vous devez développer les compétences à l’interne et ajuster l’approche au style de l’organisation. Un consultant qui a utilisé sa méthode pour transformer une entreprise et apporter des résultats tangibles peut ne pas réussir dans une autre, car la culture organisationnelle est différente. Les consultants doivent vous apporter les compétences techniques qui vous manquent, et s’ajuster à vos façons de faire. Après tout, vous savez mieux que quiconque comment fonctionnent vos processus et ce que veulent vos clients !

Piège 6 : Appliquer une recette unique

Au-delà de l’approche et de l’ajustement à la culture de l’organisation, il n’y a pas de meillure recette. Les outils doivent nécessairement s’adapter à vos besoins. La méthodologie à utiliser est unique et adaptée aux enjeux, ainsi qu’à la stratégie intrinsèque de votre organisation. Pour ce faire, il faut avoir une vue holistique et penser par systèmes : Comment s’articulent les équipes ? Comment s’imbriquent les processus ? Quels sont les outils déjà en place ? Quelles sont règles écrites ou non-écrites ?, Quels paradigmes vous entravent ? Vous pourrez ensuite choisir les bons outils et adapter la « recette » à la situation.

Piège 7 : Faire des outils un élément plus important que la mission

Les outils ne sont pas garants en soit du succès de l’implantation de l’excellence opérationnelle. Le plus important c’est la mission de votre organisation, son but. Toutes les parties prenantes doivent la connaitre afin de poser les bonnes actions. Il n’y a rien de pire que de faire consciencieusement les mauvaises choses et surtout sans le savoir ! La stratégie vous indique la grande direction pour atteindre ce but. les outils du lean sont un des moyens de s’y rendre, à l’image d’un GPS qui vous aiderait à arriver plus vite et plus efficacement à destination.

Piège 8 : Manque d’audace

« Si l’on veut obtenir quelque chose que l’on n’a jamais eu, il faut tenter quelque chose que l’on n’a jamais fait ». Périclès, Homme politique athénien (v. 495-429 av. J.-C.)

Il est primordial de travailler sur les processus les plus impactant qui sont au cœur de votre métier. S’exercer sur des activités périphériques ne vous apportera que peu de résultats. Quel risque prenez-vous à revoir la façon dont vous réalisez vos processus clés ? Gardez toujours à l’esprit que les personnes qui travaillent à livrer la valeur pour vos clients pourront vous aider à identifier les principaux irritants et à cibler les bons projets pour commencer votre démarche.

à retenirPour réussir, vous avez à la fois besoin de savoir où vous allez et d’objectifs clairs qui facilitent la gestion des priorités. Vous devez aussi vous rapprocher du Gemba, c’est-à-dire de vos employés de première ligne. Ce sont surtout eux les experts, qui produisent la valeur et qui savent comment améliorer votre performance !

Les commentaires sont fermés