10 years already!

Cela fait maintenant 10 ans que j’écris sur l’excellence opérationnelle. Je pensais que j’aurais rapidement fait le tour du sujet, mais je me rends compte que c’est loin d’être le cas. Plus de 100 articles plus tard, j’ai toujours une liste de sujets à aborder qui ne désempli pas !

Pour fêter ces 10 ans de blog, j’ai décidé de faire écho au TED Talk de mon amie Karoline Morrissette. En effet, je vous explique depuis 10 ans comment utiliser et choisir les outils et méthodologies, je vous donne des exemples et vous invite à avoir le bon état d’esprit. Mais qu’en est-il de moi ? Est-ce que j’applique à moi-même mes propres conseils?

Je vous partage ce que j’utilise au quotidien et qui m’aide le plus. J’ai aussi regardé ce que je devrais faire plus souvent pour me faciliter la vie !

Depuis 10 ans, ce que j’applique tout le temps

Reconnaître la valeur ajoutée

C’est un des premiers articles que j’ai écrits. J’avais eu beaucoup de plaisir à tenir le chronomètre et à me questionner sur la valeur ajoutée.

J’ai un œil très aiguisé pour voir les gaspillages, partout où j’en croise. Je ne peux pas m’empêcher de les voir. Sans doute par déformation professionnelle, ou comme une seconde nature, j’optimise et réduit les déplacements, déchets, et tente de faire bon du premier coup!

Avancer à tout petits pas

Qu’on l’appelle Agile, Kaizen ou amélioration continue, c’est ma technique préférée. Je l’utilise au quotidien dans mon travail :

  • Faire une première version du document / tableau de bord / approche / …
  • Demander un retour du destinataire
  • Améliorer

Et poursuivre la boucle de rétroaction / amélioration jusqu’à atteindre la qualité voulue, ou le délai imparti.  Avec de toutes petites itérations, je réduis le risque et peux facilement réorienter les travaux si requis.

Débusquer les queues de rats (effet cobra)

J’utilise cet exemple presque tous les mois. Régulièrement, quand je discute avec des collègues, je cherche à comprendre la cause d’un problème. Nous revenons très souvent aux indicateurs de performance mal définis. Mon histoire fonctionne à chaque fois.

Intégrer les solutions

Plutôt que de gérer le changement, qui suppose une passivité du destinataire, j’intègre les solutions. Je m’éloigne aussi de la gestion de projet traditionnelle, qui voit quelque fois la formation et la gestion de changement comme les cases à cocher d’une liste.

Je me place du côté de la valeur pour l’organisation et des bénéfices que l’on souhaite retirer. Je parle des comportements que les utilisateurs doivent adopter. Enfin, je me concentre sur la réalisation des bénéfices, plutôt que sur les gains théoriques.

Ce que je veux améliorer ces prochains 10 ans

Se fixer des objectifs SMART

Je sais où je vais, mais dans plusieurs cas, je n’ai pas d’objectifs bien définis. En conséquence, je ne sais pas quand je dois m’arrêter, ou quand je peux être satisfaite de ce que j’ai accompli / réussi.

Sans objectif clair, difficile de mesurer sa réussite. Alors je commence tout de suite…

à retenir

Mon objectif est de publier dix articles en lien avec l’expérience opérationnelle par an sur mon blog, pour les dix prochaines années !

Approfondir avec les 5 pourquoi et le QQOQCP

Ce sont deux outils fort simples, mais que j’oublie parfois. Mon cerveau a tendance à aller trop vite aux solutions. Je ne prends pas assez de temps pour bien comprendre les causes de certains problèmes.

à retenir

Mon objectif est de questionner avec les 5 pourquoi tous les jours, pour m’assurer de comprendre les causes racines, sur des sujets personnels ou professionnels pendant un mois.

Identifier sa chaine de valeur

Dans le monde industriel c’était très facile. Ayant travaillé plus récemment dans une coopérative et le gouvernement, la chaine de valeur est plus difficile à cerner.

Il y a les clients, qui sont les personnes qui payent pour un service. Mais également la collectivité, qui est un client, même si elle n’interagit pas directement. De quoi ajouter de nombreuses perspectives et nous faire oublier quelle est la chaine de valeur. Quand le contribuable paye ses taxes, qu’achète-t-il au juste ? De quoi est-il client ?

à retenir

Mon objectif est de définir plus précisément le client pour lequel je travaille, afin de connaitre la chaine de valeur que je cherche à améliorer.

S’organiser avec un 5S virtuel

J’arrive avec quelques efforts à maintenir un bon niveau de 5S dans mes documents, un peu moins dans les documents partagés à la maison.

Au bureau, j’ai carrément abandonné. Il faut dire que chacun à ses petites habitudes. Nom de fichier, organisation des dossiers, la façon de ranger est reliée à la façon de travailler et de réfléchir.

à retenir

Mon objectif est de trouver et partager un exemple d’organisation qui a réussi à mettre en place et maintenir un 5S dans ses documents numériques d’ici fin 2021.

Merci à vous, mes lecteurs depuis 10 ans (ou moins)

Un grand merci à Igor Ogowet, pour son témoignage sur son utilisation du blog. Merci également à tous ceux qui m’envoient des commentaires, des encouragements ou des suggestions d’articles : Tania Massault, Stéphanie Huard, Martin Boucher, Charles Tilleau, Sophie Puech-Guenot, Maxime Gil-Blaquière, Frédéric Blanpain, Julien Gueniat, Loic Gourmelon, Jean-Sébastien Cotton, Ivan Vallade, Valérie Barthelemy-Barbecot, Tristan Cruciani pour n’en citer que quelques-uns.

Comments are closed.